Denis Fournier : batteur jazz et musiques improvisées


PAYSAGE DE FANTAISIE

Voix et percussions (création 2011)

Renata Roagna, voix
Pascale Labbé, voix
Myriam Azdad Bour, voix
Denis Fournier, batterie, percussions

Cet ensemble est une formation originale où les voix féminines sont très présentes. Dans le jazz, la voix constitue l'essence de l'art musical, et le chant fut la première source d'inspiration que les instrumentistes s'efforcèrent de reproduire. Les femmes, en particulier, ont su affirmer leur capacité à être de remarquables interprètes. Les chanteuses dont Denis Fournier s'entoure pour cette création sont des femmes au parcours artistique atypique, dont le travail est empreint d'une grande humanité.

Construit autour de la voix et de la percussion, cette création peut surprendre par son agencement particulier des espaces. Une musique limpide et claire sans contrainte de styles ni de chapelles.

paysage de fanataisie Le disque :
Vinyle 30 cm, accompagné d'un CD

Octobre 2013
Avec Myriam Azdad Bour (voix, poésie), Renata Roagna, Pascale Labbé et Denis Fournier


Voir en page Discographie

Paysage de fantaisie en concert, avec comme invitées Tomeka Reid (violoncelle) et Myriam Bour (poétesse, voix). Vidéo réalisée à Montpellier (Chapelle Gély) par Sam Harfouche en mars 2012.

SO'AM (unité)

Poésie et percussions (création 2011)

Myriam Bour : poétesse, voix, textes
Denis Fournier : batterie, percussions

Marier musique et poésie, c'est créer une situation qui intensifie l'une, l'autre. Elles sont toutes deux sculptées dans le son, dans le rythme. C'est leur point d'attache. Deux battements de coeur qui trouvent un rythme commun. La musique imprègne les mots de son amplitude naturelle. La profondeur de sa vibration déclenche des explosions de couleurs dont la parole s'habille.

Denis Fournier et Myriam Bour proposent une étreinte plus vaste, plus dense, plus chaleureuse. C'est la rencontre de deux artistes de l'inspiration, qui se parlent. Deux visages de la création qui cherchent une harmonie à façonner, pour définir une forme nouvelle, donner vie à une entité nouvelle. La parole de Myriam Bour croise la musique et les atmosphères de Denis Fournier, c'est un dialogue. Il s'agit d'écouter ce que les mots percutent, nous renvoyant dans la tendresse -violence, entre clair -obscur, entre jour et nuit, entre ombre et lumière, entre nous, entre vous , entre mots.

Myriam Bour tourmente par ses textes, la parole se dresse, la parole ça dit droit, ça se dit les yeux dans les yeux avec le corps entier qui la porte. Aucune note, ou dynamisme formel ne sont indiqués, permettant une grande liberté d'expression. Il s'agit simplement d'ajouter de la poésie à la poésie. Toujours, Autant que possible, Et bien plus encore.

« La musique est un élan, une pulsation, une vibration. Elle s'adresse sans détour aux sentiments, enlace l'esprit et le corps, les pénètre, les soulève. La participation de la pensée réfléchie est inutile. Elle reste observatrice, remarque l'effet que les ondes produisent. Mais aucune réflexion n'est nécessaire. Car la musique est tactile. Elle enveloppe et berce chaque cellule. Elle sait se faire ressentir dans les moindres particules qui composent l'être et même au-delà de lui-même. Les mots et l'écho qu'ils rencontrent créent ensemble les conditions d'accès aux émotions, aux sentiments. » Myriam Bour

« Dans la façon dont je joue, j'ai toujours essayé de fonctionner par addition, trouver une musique qui ne marche pas en elle-même. Dans cette création la parole de Myriam vient prendre le relais d'une musique commençant volontairement à s'essouffler, à se perdre, à se désincarner. Elle redonne une chair et une existence nouvelle à cet espace sonore, qui pourtant ne change pas, c'est donc au-delà du sens que, pour moi, le texte apporte un corps à la musique, une profondeur, de l'humain » Denis Fournier


Paysage de fantaisie

photo F.Bigotte

Écouter des extraits

L'or du silence

Lamento

Ywy Mara Ey

L'avis de Michel Arcens (extrait d'un article consacré au festival Jazz'Ebre, Perpignan 2011, lire l'article complet sur Citizen Jazz) :

"Un moment envoûtant de cette vingt-troisième et déjà riche édition de « Jazzèbre ».
Il faudrait pouvoir s'étendre à loisir. On se contentera de dire que les percussions sont des voix, des chants, des mélodies, variées et colorées, chatoyantes. Que les voix sont bien davantage que des voix. Ou qu'une voix est une source, une origine qui soudain se manifeste. Qu'un ensemble comme celui-ci est une intelligence, une compréhension à l'état pur. On dira enfin que du point de vue de la création, on s'est brusquement retrouvé dans un univers inexploré mais d'une richesse si foisonnante qu'il en devenait nôtre, comme si nous l'habitions depuis toujours. Mais la surprise ne fait pas tout. La fantaisie de ce paysage extraordinaire repose sur l'émotion : ces images qui nous touchent sont celles de la sensibilité, du sentiment, de l'affection. Voilà le « coup de force » de Denis Fournier et de ses deux amies."

So am

photo F.Bigotte

Écouter

Citoyen du monde

L'art du silence

Myriam Bour, poète, slameuse et parolière, se définit d'abord comme une citoyenne du monde. Myriam se compare à un porte crayon, dont la mission est de relier des mots trouvés par-ci, des mots cueillis par là, afin de matérialiser par écrit des regards introvertis et d'exprimer des émotions fortes. Artiste engagée, le slam est son art oratoire, son éloquence l'amène à participer à plusieurs manifestations et festivals. Les textes de Myriam Bour ne se décrivent pas, ne se commentent pas, ils se ressentent.

  © Copyright 2013 - Tous droits réservés               Denis Fournier Contact                Denis Fournier MySpace                Réalisation Georges Souche